Saint-Nazaire

L’Ouest aime la bicyclette

Voilà quatorze ans que la Bourse aux vélos de Saint-Nazaire n’a jamais posé le pied à terre, et ça lui réussit.

Les chiffres sont parlants : 154 vélos exposés et 88 ventes en 2004, 1 020 vélos exposés et 723 ventes en 2016. Soit 20 % de hausse chaque année. Jusqu’à devenir, avec ses 6 200 visiteurs sur deux jours l’année dernière, la deuxième plus importante bourse aux vélos de France, ex aequo avec Gagny, en Seine-Saint-Denis, juste derrière Villelaure-Cadenet, dans le Vaucluse. Un véritable engouement qui dépasse la ville et ses alentours. On vient maintenant de loin pour trouver la perle rare, ou plutôt sa perle rare. Car le vélo, outre sa technologie, qu’il soit moyen de locomotion, activité sportive, de compétition, loisir paisible, acte militant écologique, porte en lui une forte dose affective. Il y aura donc autant de choix que d’émotions ce week-end du 14 et 15 octobre dans la grande roue de la Soucoupe : vélos d’enfants, de route, de course, VTT, vintage, tandems, cadres, tous en état de bon fonctionnement et à tous les prix (de 10... à 5 000 euros). Les vendeurs hésitants pourront d’ailleurs demander conseil sur la valeur de leurs cycles. Chaque vendeur sera en outre en mesure de savoir en temps réel si la vente a été effectuée en allant sur le site Internet de la Bourse aux mille vélos et demander un paiement par correspondance s’il vit à plus de 30 km. Quant aux acheteurs, ils disposeront d’une piste d’essai pour tester leur future acquisition et d’un atelier de réglage de selle, guidon ou freins pour s’élancer confortablement et en toute sécurité sur leur nouvelle petite reine.

Mireille Peña

3 questions à Christian Pierre, président d’Atlantique vélo Sport Saint-Nazaire, association organisatrice de la Bourse aux mille vélos

Estuaire. Comment expliquez-vous cette montée exponentielle de votre Bourse aux vélos ?
Christian Pierre.
Il y a toujours eu un marché du vélo d’occasion, mais ce succès est probablement dû à trois facteurs. La communication forte que nous avons fait de cet événement, d’abord. Le côté ultra pratique d’une bourse telle que celle-ci, ensuite. Il y avait – et il reste encore – beaucoup de vélos qui rouillaient dans les caves et les garages, c’est le produit que tout le monde a, et la Bourse permet de faire du vide facilement, plus facilement qu’avec une annonce sur le Bon Coin par exemple ou dans un vide-greniers. Concernant les acheteurs, ils y trouvent un choix formidable, ils peuvent comparer et essayer. Et enfin la conjoncture, une prise de conscience de la problématique des déchets, accompagnée d’une volonté de consommer autrement, de ne plus jeter, de recycler.

Estuaire. Quels sont les types de vélos qui ont le plus de succès ?
CP.
Les vélos pour enfants sont largement devant, ils constituaient 33 % des ventes lors de l’édition 2016. Généralement, on revoit les familles revenir tous les deux ans, en même temps que les enfants grandissent. Viennent ensuite les vélos de route hommes, puis les VTC femmes. On a eu deux vélos électriques l’année dernière, et probablement plus cette année. Il faut savoir que, sur Saint-Nazaire, ils représentent actuellement 70 % des ventes de vélos neufs chez les professionnels !

Estuaire. Pensez-vous qu’il y a une culture du vélo qui se développe ?
CP.
Certainement, de plus en plus de personnes le pratiquent. J’ai vu cet été des embouteillages de vélos à Pornichet les jours de marché, sur la route et sur les parkings ! Et le service vélYcéo mis en place par la Stran marche très fort, il répond à un besoin. Mais si la place du vélo augmente sans aucun doute, il faut lui donner encore plus d’espace.
L’évolution des circuits de circulation sont en effet encore un peu timides à Saint-Nazaire. Sans oublier un frein important : le vol. Il n’est pas toujours possible d’attacher son vélo à un point fixe et c’est un gros problème. Il y a d’ailleurs pas mal de personnes qui viennent à la Bourse dans l’espoir de retrouver leur vélo, sans succès car nous prenons nos précautions, nous demandons toujours leur carte d’identité aux vendeurs. Mais je ne voudrais pas terminer sur une fausse note, je préfère relever que cette culture du vélo est une valeur positive et porteuse de futur.

Propos recueillis par Mireille Peña

 

Trignac

Fusion : les couleurs d’un château industriel

Alain Guezennec, médecin, peintre, sculpteur, performer (sans ordre de priorité) déchaîne les ruines des forges de Trignac.

« Les forges, je passais régulièrement devant. Un jour, en 2008, je me suis arrêté et j’y suis rentré, il s’est passé quelque chose de l’ordre de la fascination. Pendant deux ans, je n’ai cessé de les photographier, de les dessiner, de les peindre. De grandes esquisses colorées, de l’explosion, de grandes toiles libératrices. Je mélangeais les matières rouges et noires, brou de noix, encre de chine, des matières qui ne sont pas faites pour être mélangées, raconte Alain Guezennec. Quand le premier projet “Fusion“ avec la Ville de Trignac est né, je me suis totalement engagé. » Certains se souviennent peut-être en effet de cette première exposition de 2012, événement qui avait fortement ému et parfois même secoué le public.

Voilà donc qu’il poursuit l’aventure avec cette nouvelle exposition “Fusion“, plus multidimensionnelle que la précédente, « une prise de risque » avec son fils Robin. « Il s’agissait ici de retrouver le feu, d’explorer la place de l’homme dans la biosphère. Les Trignacais, sans le savoir, ont engendré un monstre industriel, maintenant porteur d’imaginaire et de fantasme. L’écosystème, si fragile, est impacté par l’homme depuis l’ère industriel. L’être humain a de plus en plus une vie hors sol, il s’éloigne de ses racines, il va même jusqu’à imaginer le transhumanisme. Jusqu’où pourra-t-il aller ainsi ? Jusqu’à quand pourra-t-il s’extraire de son environnement naturel en se posant au sommet de la pyramide ? On naît, on vit, on meurt : en sera-t-il de même de l’humanité ? » D’où l’émergence de l’idée de deux performances : “Genèse“, un parcours dans les origines de “Fusion“, une exploration des émotions des hommes dans leur environnement, et “Forge“, une immersion plastique, vidéo et sonore où la matière se mêle aux corps des artistes.
« Les forges sont le lieu fondateur de la commune, l’intervention d’Alain vient scander son identité. Il y a eu il y a peu une conférence d’Alain Kerlan au Théâtre, dans le cadre des Controverses de Saint-Nazaire, sur la culture et le contrat social. Il y est apparu que ce qui fait lien entre l’artiste et les citoyens, c’est l’émotion partagée. Trignac est une ville “traversée“, par la voie express, le train..., elle ne doit pas s’isoler sur elle-même, mais faire vivre ces flux, et nous nous devons d’oser les prises de risque avec les artistes », est convaincu Claude Aufort, maire de Trignac.

Voilà pourquoi Alain Guezennec continuera probablement à manier la matière dans le creuset de son imaginaire. Et que d’autres projets fusent, comme l’illumination des Forges les 31 décembre et 1er janvier prochains, peut-être de façon pérenne ensuite, la présentation du travail sur “Fusion“ des ateliers d’arts plastiques de la commune en janvier, et l’intégration du bâtiment dans un parcours vélo qui reliera Méan-Penhoët au port de Rozé, à Saint-Malo-de-Guersac, « comme un vestige de château, un élément de paysage, une vision positive ». Et pourquoi pas la création d’un fonds artistique dédié.

Mireille Peña

“Fusion“ : jusqu’au 28 octobre, tous les jours de 16h à 18h30 sauf le mercredi de 10h à 18h30, au Centre Lucie-Aubrac. Entrée libre.

• Performance “Genèse” d’Alain et Robin Guezennec avec le percussionniste Huggo Le Hénan : jeudi 19 octobre, 19h30, au Centre culturel Lucie-Aubrac (sur inscription).

• Performance “Forge” d’Alain et Robin Guezennec avec le percussionniste Huggo Le Hénan et cinq étudiants du CFMI de Rennes : samedi 28 octobre, 19h30, à la salle des fêtes de Trignac (sur inscription). Gratuit. Inscription : 02 40 90 32 48.

 

 

Saint-Nazaire

Plus Vip que la musique

La salle de concert emblématique de Saint-Nazaire fête ses 20 ans. Du Petit-Maroc à la base de sous-marins, de l’électro rock industriel à l’éclectisme d’aujourd’hui, le Vip a changé, oui, mais comment ?

Au départ, le Vip, c’était ce rectangle bleu installé au milieu du quartier du Petit-Maroc. Une salle alternative, voire underground, qui combinait artistes connus et groupes locaux. Un esprit rock et electro, de friche industrielle. Après dix ans, le Vip s’installait dans l’ancienne base de sous-marins. « On a construit une salle qui ressemblait beaucoup à la première, raconte Stéphane Heuvelin, programmateur du Vip, avec un bar en mezzanine et une fosse, mais en plus large et plus agréable pour le public. Par contre, dans l’ancien Vip, on était sur un lieu plus rockn’roll, roots, avec déco à l’ancienne, le côté indus. C’est ce qu’a regretté une partie de notre public : le nouveau lieu ne plaisait pas, c’était trop propre, pas assez underground. »

A l’époque, les cachets des têtes d’affiche étaient encore abordables pour des salles de cette taille, et la législation et les normes de sécurité moins drastiques. L’apparition de ces contraintes a obligé le Vip à évoluer sur un plan conceptuel : une programmation plus internationale et éclectique, des soirées plutôt que des concerts... « C’est comme ça qu’on en vient à installer des bornes d’arcades pour la Digital Week, ou à faire des soirées sur le toit de la base, ce que l’on n’aurait pas fait en 2000 », commente Stéphane.
Le Vip accueille ainsi chaque année une vingtaine de groupes en résidence.

« Techniquement, le lieu a pris une grande plus-value en déménageant. On est super bien équipés en matériel, et on est très sollicités par les groupes. » De quoi favoriser l’émergence d’une scène nazairienne ? « Disons une scène métropolitaine, nuance Stéphane Heuvelin. On a plutôt des groupes nantais avec un ou deux musiciens nazairiens. »

Les trois jours anniversaires sont une sorte de rétrospective. « A commencer par un retour aux sources » le samedi, « avec une déambulation qui partira du nouveau Vip vers l’ancien, et une fête des couleurs avec deux DJs, dont Big Buddha. Et on finira avec un ovni de l’électro nazairienne, Zôl »,  détaille Stéphane Heuvelin.

Le dimanche, ce sera un “marathon musical” des groupes  que la salle a accompagnés au fil du temps, comme Isla, Moongaï, Arnaud Fradin, Manon Tanguy, et un concert des Lonesome French Cowboys et the One, « avec qui le Vip a une histoire depuis longtemps ».

Le lundi soir, un combo transatlantique sera aux manettes : AlltA, le projet de 20Syl, ancien MC d’Hocus Pocus, et du rappeur américain Mr. J. Medeiros, et les Normands de GaBLé « 20Syl, c’est l’artiste avec lequel la salle a le plus de liens. On voulait aussi que la soirée soit festive, c’est pour ça que l’on a programmé GaBLé, un Ovni musical et rigolo. Ils avaient déjà joué en première partie d’Iam en 2013, et le public avait pris une claque pas possible. »

Une manière d’honorer le lieu et son histoire. L’ancien Vip, lui, devrait être détruit l’année prochaine.

Hélène Alex

Voir programme dans nos pages agenda. Renseignements : www.levip-saintnazaire.com

Attention, changement de lieu, lié à la météo, pour la première soirée des 20 ans de musiques actuelles au Vip, samedi 21 octobre. On se met donc à l’abri au Vip (et non en extérieur, devant le cube bleu de l’ancien Vip, et malheureusement sans fête des couleurs, comme initialement prévu).

Les souvenirs marquants de Stéphane Heuvelin  

Moments forts : « Le concert de DJ Krush, au lendemain du Bataclan. On avait beaucoup discuté, moi j’étais clair là dessus, et j’avais un souvenir qui me restait, c’était en 2003, quand la fameuse passerelle du Queen Mary était tombée... Ce soir-là on avait Napalm Death. Je n’ai jamais vu un moment aussi fort, on était 400-450, beaucoup de Nazairiens, et ils connaissaient tous quelqu’un parmi les victimes. C’est un souvenir très fort, avec cette solidarité que l’on a retrouvée le soir de Krush. »

Claques musicales : « Deux concerts m’ont énormément marqué, le groupe américain The Dilliger Escape Plan en 2005, et celui d’Explosion in the Sky. Aujourd’hui, ce serait trop compliqué d’avoir ces groupes. Je me rappelle du silence qu’il y a eu à la fin. Pendant une minute, deux minutes, il n’y a pas eu d’applaudissements. Les gens étaient scotchés, qu’est-ce qu’on venait de prendre ! »

 

 

Donges

27e salon d’Automne à la mairie de Donges

Outre de nombreux artistes peintres et sculpteurs de la Presqu’ile, le Groupe artistique de Donges a décidé cette année de mettre à l’honneur les réalisations des résidents de l’lME Marie-Moreau de Saint-Nazaire.

Entrée libre.
Salle polyvalente de la mairie, du 12 au 22 octobre, tous les jours de 10h à 12h et de 14h30 à 18h30.
Renseignements : groupeartistique-donges@orange.fr

Saint-Nazaire

20 ans du Vip

Marathon musical avec Arnaud Fradin & Thomas Troussier, Boy & The Echo Choir, Bokarma & Tom, Moongaï, Manon Tanguy, TribeQa, Isla,  Assmaha duo et Kevin Kelly.

Gratuit.
Le Vip, de 15h à 19h.
Renseignements : www.levip-saintnazaire.com

Saint-Nazaire

Concert à Notre-Dame-d'Espérance

La chorale du Pouliguen Les embruns, sous la direction de Jean-Marc Vantomme et avec la pianiste Lusine Lazaryan, interprète la Messe en sol majeur de Schubert et la Messe n°7 en do majeur aux chapelles, de Gounod.

Tarif : 8 €, gratuit moins de 12 ans (billetterie sur place).
Eglise Notre-Dame-d’Espérance (2, av. Léon-Jouhaux), 17h.
Renseignements : www.choralelesembruns.fr

Saint-Nazaire

20 ans du Vip

French cowboy entre rock garage, disco punk et folk.

Gratuit.
Le Vip, 19h20.
Renseignements : www.levip-saintnazaire.com

Saint-Nazaire

Plus Vip que la musique

Lire la suite

Trignac

Fusion : les couleurs d’un château industriel

Lire la suite

Saint-Nazaire

Exposition à l'école d'arts

“L’étagère des 9/11 ans“. Réalisations des élèves des ateliers dessin/peinture, sculpture, gravure, céramique, création graphique et volume de l’Ecole d’arts.

Entrée libre.
Ecole d’arts (24, av. Léon-Blum), jusqu’au samedi 4 novembre, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h.
Renseignements : 02 40 00 42 60.

Saint-Nazaire

Exposition au Grand Café

"Les choses qui vibrent' Une exposition qui réunit des œuvres clés du parcours du Colombien Marcos Avila Forero et des créations réalisées pendant sa résidence à Saint-Nazaire. Un artiste qui nous parle d’aujourd’hui.
 

Entrée libre.
Grand Café (place des 4 Z’horloges), du samedi 14 octobre au dimanche 7 janvier 2018, tous les jours (sauf lundis et jours fériés) de 14h à 19h et le mercredi de 11h à 19h.
Vernissage vendredi 13 octobre, à 18h30.
Renseignements : 02 44 73 44 07, www.grandcafe-saintnazaire.fr

Saint-Nazaire

Projection à la Bibliothèque Anne-Frank

“Ciné mouflet”, courts et longs métrages sur grand écran. Pour les plus de 5 ans.

Gratuit.
Bibliothèque Anne-Frank, 15h.
Renseignements : 02 44 73 45 60.

La Chapelle-des-Marais

Contes à la médiathèque Gaston-Leroux

“Matinée contée” spécial “Illusions d’optique” pour les 0 à 3 ans.

Gratuit.
Médiathèque Gaston-Leroux, 10h15.
Inscription conseillée : 02 40 42 42 00.

Saint-Nazaire

Exposition à l'IUT

"Faire des croix rouges". 70 273 paires de croix réalisées par des Nazairiennes et des habitantes de la Presqu’île pour rendre hommage aux 70 273 Allemands handicapés qui furent exterminés entre 1940 et 1941.


 

Entrée libre.
IUT (58, rue Michel-Ange), jusqu’au vendredi 20 octobre.
Renseignements : 02 40 17 81 59.

Saint-Nazaire

Ciné-débat à Avalix

On n’est pas là pour marcher tout seul, fruit du partenariat de l’association Eclipsa avec le cinéaste Edouard Carrion, qui a voulu associer des habitants d’Orléans-la-Source à toutes les étapes de l’élaboration d’un film de fiction  pour dire les solitudes et les solidarités, au plus près d’expériences quotidiennes.

Gratuit.
Maison de quartier d’Avalix (3, rue Calmette), 19h30.
Renseignements : 02 40 70 95 92.

Saint-Nazaire

Concert au Théâtre

Dianne Reeves, l’iconique chanteuse de jazz, présente son dernier projet Beautiful Life, Grammy du meilleur album de jazz vocal en 2015. Dans le cadre de l’Automne américain à Saint-Nazaire.

Tarifs : 30 € et 35 €.
Le Théâtre, 20h30.
Renseignements et réservation : 02 40 22 91 36, www.letheatre-saintnazaire.fr

Saint-Nazaire

Conférence à Kerlédé

“Vieillir, une chance à cultiver”, par Michel Billé, sociologue et parrain de la Semaine bleue.

Gratuit.
Maison de quartier de Kerlédé, 20h30.
Inscription conseillée : 02 40 22 67 98.

Saint-Nazaire

Concert au Vip

Patrice (musicien, chanteur et compositeur reggae soul qui puise dans ses racines africaines) + première partie. 

Tarif : de 19 € à 24 €.
Le Vip, 21h.
Réservation : 02 51 10 00 00, www.levip-saintnazaire.com

Trignac

Performance au centre Lucie-Aubrac

Genèse, performance plastique et sonore d’Alain et Robin Guezennec en collaboration avec le percussionniste Huggo Le Hénan à l’occasion du vernissage de l’exposition Fusion. A partir de 12 ans.

Gratuit.
Centre Lucie-Aubrac, 19h30.
Renseignements : 02 40 90 32 48, el-teatro-works.fr

Saint-Nazaire

Dédicace Au pré vert

Rencontre avec Anne Clémencet-David autour de son livre Deux pèlerins et leurs chiens en route vers Compostelle.

Gratuit.
Au pré vert (30, rue du Maine), 16h.
Renseignements : 02 40 42 16 76.

Saint-Nazaire

Boxe à la Soucoupe

Grand gala de boxe du centenaire organisé par le Boxing nazairien avec trois combats franco-américains et deux combats en Championnat de France avec David Papot et Barthélémy Lefebvre, et Pierre-Hubert Dibombe et Gabriel Lecrosnier.

Tarifs : 15 €  et  20 €.
La Soucoupe, à partir de 19h.
Billetterie : Espace Leclerc.

Saint-Nazaire

Conférence à la ferme Couronnée

“Les mammifères marins de Bretagne”, par Marine Leicher, chargée d’étude environnement marin à Bretagne Vivante.

Gratuit.
Ferme Couronnée (62, rue Pitre-Grenapin), 20h.
Renseignements : 06 95 93 73 98.

Saint-Nazaire

Concert au Trou du fût

Nothing Yet, duo acoustic blues rock.

Gratuit.
Le Trou du fût (19, rue du 28-février-1943), 20h30.
Renseignements : 02 40 22 21 88.

Saint-Nazaire

Concert au bar Le Centre

Drew Davies, chanteur et saxophoniste gallois qui prend son inspiration et sa respiration dans les standards du jazz et du rhythm & blues des années 40 et 50.

Gratuit.
Café-concert le Centre (Saint-Marc-sur-Mer), 22h.
Renseignements : 02 40 91 90 22, http://cafeconcert-lecentre.fr

Donges

Concert à la médiathèque Jules-Verne

“Les Animots” par le groupe originaire de la Réunion Telkel, qui sait faire danser les petits de tous leurs corps. Pour les 0 à 3 ans.

Gratuit.
Médiathèque Jules-Verne, 11h.
Inscription obligatoire : 02 40 91 01 31.

Saint-Nazaire

Plus Vip que la musique

Lire la suite

Saint-Nazaire

Contes à la médiathèque Etienne-Caux

P’tits Bouts, P’tits Contes, pour les 0-4 ans.

Gratuit.
Médiathèque Etienne-Caux, 10h30.
Inscription conseillée : 02 44 73 45 60.

Saint-Nazaire

Concerts à Saint-Nazaire

Sing Marmaille, concert participatif pour les tout-petits (et leurs parents)  imaginé par la Cie Balala. Pour les 0-3 ans.

Gratuit.
Bibliothèque Anne-Frank, 10h30.
Médiathèque Etienne-Caux, 16h30.
Inscription conseillée : 02 44 73 45 60.

Saint-Nazaire

20 ans du Vip

Le Vip fête ses 20 ans en fanfare avec une déambulation des Irréductibles de la base sous-marine au quai Demange (ancien Vip) de 17h30 à 18h30. Commencera alors la Fête des couleurs au pied du “cube bleu” avec folies et DJ’s set (de 18h30 à 23h30) : le Nazairien electropicool Dr Jean Burger, le cosmopop sans frontières Big Buddha et le gotick Zôl, un habitué du lieu qui ne pouvait qu’être présent à cet anniversaire.
Attention, changement de lieu, lié à la météo, pour la première soirée des 20 ans de musiques actuelles au Vip, samedi 21 octobre. On se met donc à l’abri au Vip (et non en extérieur, devant le cube bleu de l’ancien Vip, et malheureusement sans fête des couleurs, comme initialement prévu).

Gratuit.
Le Vip, à partir de 19h.
Renseignements : www.levip-saintnazaire.com

Saint-Nazaire

Dédicace Au pré vert

Rencontre avec Dominique Lemarié, dessinatrice de presse, autour de son livre 40 ans de procès au bout d’un crayon. Dominique Lemarié a couvert des procès historiques, dont ceux de Maurice Papon et Klaus Barbie.

Gratuit.
Au pré vert (30, rue du Maine), 19h.
Renseignements : 02 40 42 16 76.

Saint-Nazaire

Concert au Trou du fût

Tubes et clous, variété française.

Gratuit.
Le Trou du fût (19, rue du 28-février-1943), 20h30.
Renseignements : 02 40 22 21 88.

Saint-Nazaire

Concert au café Scott

Blues Legacy, melodic blues.

Gratuit.
Café Scott (53, av. de la République), 21h.
Renseignements : 09 70 31 31 00.

Saint-Nazaire

Concert au bar le Phil'Good

Seka, un groupe franco-congolais qui se réapproprie la musique traditionnelle pour embrasser rock et pop.

Gratuit.
Bar le Phil’Good (Saint-Marc-sur-Mer), 21h.
Renseignements : 02 40 91 90 15.

Donges

Concert à la médiathèque Jules-Verne

Récital lyrique autour de la mélodie française, de l’opéra et de l’opérette du 19e siècle, avec la soprano Marie-Françoise Moreau, le baryton Benjamin Welsch et la pianiste Sandy Plissonneau.

Gratuit avec le Pass Spect’apéro (2 € la saison).
Médiathèque Jules-Verne, 18h.
Inscription obligatoire : 02 40 91 01 31.

La Chapelle-des-Marais

Dédicace à la médiathèque Gaston-Leroux

Rencontre avec Patrick Roussel autour de son livre Entre Loire et Vilaine (éditions Noires Terres).

Gratuit.
Médiathèque Gaston-Leroux, de 10h à 12h.
Renseignements : 02 40 42 42 00.

Saint-André-des-Eaux

Fest-noz à l'Espace du Marais

Initiation gratuite aux danses bretonnes suivie du grand fest-noz annuel du cercle celtique Askol Du avec les Rennais Diskuiz, les Malouins Estran et les musiciens d’Askol Du.

Tarif : 7 € (le fest-noz).
Espace du Marais, danses bretonnes à partir de 17h, fest-noz 20h45.
Renseignements : 02 40 53 50 49.

Saint-Nazaire

20 ans du Vip

Marathon musical avec Arnaud Fradin & Thomas Troussier, Boy & The Echo Choir, Bokarma & Tom, Moongaï, Manon Tanguy, TribeQa, Isla,  Assmaha duo et Kevin Kelly.

Gratuit.
Le Vip, de 15h à 19h.
Renseignements : www.levip-saintnazaire.com

Saint-Nazaire

Concert à Notre-Dame-d'Espérance

La chorale du Pouliguen Les embruns, sous la direction de Jean-Marc Vantomme et avec la pianiste Lusine Lazaryan, interprète la Messe en sol majeur de Schubert et la Messe n°7 en do majeur aux chapelles, de Gounod.

Tarif : 8 €, gratuit moins de 12 ans (billetterie sur place).
Eglise Notre-Dame-d’Espérance (2, av. Léon-Jouhaux), 17h.
Renseignements : www.choralelesembruns.fr

Saint-Nazaire

20 ans du Vip

French cowboy entre rock garage, disco punk et folk.

Gratuit.
Le Vip, 19h20.
Renseignements : www.levip-saintnazaire.com

Saint-Nazaire

20 ans du Vip

AllttA, deux pointures du hip-hop (20syl et Mr J. Medeiros) qui expérimentent la navigation entre boombap digital et futur beat, et GaBLé, trois Normands disparates… et hypnotiques.

Tarif : de 11 € à 16 €.
Le Vip, 21h.
Réservation : 02 51 10 00 00, www.levip-saintnazaire.com

Pornichet

Concert à Quai des Arts

Chat, chat, chat, de et avec Pascal Parisot au ukulélé, mais pas que ! Une invitation à découvrir la vie de matous qui dansent le chachacha et qui ne donnent pas leur langue aux chats. A partir de 5 ans.

Tarifs : de 5 € à 7 €.
Quai des Arts, 15h30.
Réservation : 02 28 55 99 43, www.quaidesarts-pornichet.fr

 
Saint-Nazaire associations tous droits réservés 2010 - Mentions légales