Jardiner ensemble, c’est mieux

Publié le 31 octobre 2017

Visite des jardins familiaux mis à disposition par la commune de Donges, espace de rencontres, d’échanges, de partage et de création en lien avec une culture au naturel.

Non loin de la salle des Guifettes et en face de la salle des sports de Donges, quelques toits de cabanons émergent d’un écrin de verdure. Nous sommes arrivés aux “Jardins des Petits marais chez... Donges”. Alfred Frocain, président de l’association de jardiniers, nous fait visiter les lieux : « En automne, c’est moins joli qu’au printemps »... et pourtant, quand on sait regarder, des touches de couleurs persistent ici et là : dahlias en fleur, potirons qui attendent Halloween, dernières tomates et autres framboises... « Je ramasse encore des haricots verts ! » Des touches de verdure sont apportées par les légumes qui agrémenteront les soupes hivernales : poireaux, choux, blettes, salades pain de sucre... le tout bien entendu « cultivé au naturel ».

Le coup de pouce de la mairie de Donges

Angélique, la secrétaire de l’association, nous a rejoints : « La première tranche de 16 parcelles a été créée en 2010, la deuxième en 2013, on compte maintenant 32 parcelles de 100 m2. Chaque parcelle dispose d’un petit cabanon fabriqué par l’Esat* la Soubretière de Blain. En complément de la récupération de l’eau de pluie sur les toitures des cabanons, un puits artésien, relié à une pompe alimentée par des panneaux solaires, permet de remplir des cuves de 600 litres, disposées entre les rangées de parcelles. Une haie d’arbres fruitiers sépare les parcelles du terrain d’à côté où paissent des poneys. »


Faire ensemble

Ces parcelles sont mises gratuitement à la disposition de l’association, les adhérents-jardiniers devant gérer, en sus de l’entretien de leur parcelle, l’administratif et le suivi des installations communes : « Au quotidien, ce n’est pas toujours facile, la mairie entretient les abords, mais il faut du monde pour les allées deux fois par an, pour s’occuper des toilettes sèches, du barbecue, des tables et bancs... Au printemps, nous faisons rentrer du fumier, nous avons fait appel cette année à un professionnel pour nous aider à retourner la terre et l’enfouir. » « Ces jardins partagés permettent les rencontres entre jardiniers et les échanges de plants. Les enfants des écoles viennent de temps en temps, heureux d’apprendre comment poussent les légumes, une parcelle leur est d’ailleurs consacrée. Les promeneurs aiment faire le tour des jardins, surtout aux beaux jours. Et c’est une bonne détente après la journée de travail », ajoute Angélique.

Avis aux amateurs : des parcelles vont se libérer pour 2018, les nouvelles énergies seront les bienvenues pour que continuent à vivre ces jardins partagés.

Jacinte Grenier

*Etablissement et service d’aide par le travail.

Jardins partagés de Donges “Les Petits marais chez... Donges”, rue Léo-Lagrange.
Renseignements : 06 22 45 60 01.

 
 
 
Saint-Nazaire associations tous droits réservés 2010 - Mentions légales