KNOCK - 1951

(France 1951, version restaurée de 2017) comédie de Guy Lefranc avec Louis Jouvet, Jean Brochard, Pierre Renoir. Durée : 1h 38.

Affiche

Voulant assurer le triomphe de la médecine qu’il fait passer avant l’intérêt des malades, le docteur KNOCK arrive à SAINT-MAURICE pour succéder au docteur PARPALAID dont la clientèle est rare, l’état de santé du pays étant excellent. Loin de se décourager, KNOCK fait comprendre à chaque patient qui se presse à ses consultations gratuites, que tout bien portant est un malade qui s’ignore. Le résultat ne se fait pas attendre et tout le village se retrouve au lit...

Ciné Malouine : Mer : 18h.

LA CH’TITE FAMILLE

(France 2018) comédie de Dany Boon avec Dany Boon, Laurence Arné, François Berléand. Durée : 1h 47.

Affiche

Valentin D. et Constance Brandt, un couple d’architectes designers en vogue préparent le vernissage de leur rétrospective au Palais de Tokyo. Mais ce que personne ne sait, c’est que pour s’intégrer au monde du design et du luxe parisien, Valentin a menti sur ses origines prolétaires et ch’tis. Alors, quand sa mère, son frère et sa belle-sœur débarquent par surprise au Palais de Tokyo, le jour du vernissage, la rencontre des deux mondes est fracassante. D’autant plus que Valentin, suite à un accident, va perdre la mémoire et se retrouver 20 ans en arrière, plus ch’ti que jamais !

Ciné Malouine : Avant-première. Dim : 15h.

LA PROMESSE DE L’AUBE

(France 2018) drame d’Eric Barbier avec Pierre Niney, Charlotte Gainsbourg, Didier Bourdon. Durée : 2h10.

Affiche

De son enfance difficile en Pologne en passant par son adolescence sous le soleil de Nice, jusqu’à ses exploits d’aviateur en Afrique pendant la Seconde Guerre mondiale… Romain Gary a vécu une vie extraordinaire. Mais cet acharnement à vivre mille vies, à devenir un grand homme et un écrivain célèbre, c’est à Nina, sa mère, qu’il le doit. C’est l’amour fou de cette mère attachante et excentrique qui fera de lui un des romanciers majeurs du XXe siècle, à la vie pleine de rebondissements, de passions et de mystères. Mais cet amour maternel sans bornes sera aussi son fardeau pour la vie…

Ciné Malouine : Mar : 14h45.

LE 15H17 POUR PARIS

(Etats-Unis 2018) drame de Clint Eastwood avec Anthony Sadler, Alek Skarlatos, Spencer Stone. Durée : 1h34.

Affiche

Dans la soirée du 21 août 2015, le monde, sidéré, apprend qu’un attentat a été déjoué à bord du Thalys 9364 à destination de Paris. Une attaque évitée de justesse grâce à trois Américains qui voyageaient en Europe. Le film s’attache à leur parcours et revient sur la série d’événements improbables qui les ont amenés à se retrouver à bord de ce train. Tout au long de cette terrible épreuve, leur amitié est restée inébranlable. Une amitié d’une force inouïe qui leur a permis de sauver la vie des 500 passagers…

Ciné Malouine : Jeu, Sam : 20h30. Lun : 18h.

LE LABYRINTHE : LE REMèDE MORTEL

(Etats-Unis 2018) aventure de Wes Ball avec Nathalie Emmanuel, Katherine Mcnamara, Dylan O’brien, Kaya Scodelario, Walton Goggins. Durée : 2h22.

Affiche

Dans ce troisième volet de la saga Le Labyrinthe, Thomas part en quête d’un remède contre le virus mortel, la Braise, qui ne cesse de se propager.

Ciné Malouine : Mer, Lun : 20h30. Mar : 18h.

LE MAîTRE EST L’ENFANT

(France 2017) documentaire d’Alexandre Mourot avec Anny Duperey, Alexandre Mourot, Christian Maréchal. Durée : 1h40.

Affiche

Alexandre Mourot, réalisateur et jeune père, regarde sa fille faire sa propre expérience du monde. S’interrogeant sur sa scolarisation prochaine, il décide d’aller tourner dans une classe d’enfants de 3 à 6 ans de la plus ancienne école Montessori de France. Dans une salle accueillante, avec des fleurs, des fruits, beaucoup de matériel, Alexandre rencontre des enfants libres de leurs mouvements et de leurs activités, qui travaillent seuls ou à plusieurs dans une ambiance étonnamment calme. Le maître est très discret. Chacun lit, fait du pain et des divisions, rit ou dort en classe. Pendant une année, le réalisateur filme la mise en œuvre de cette pédagogie de l’autonomie et de l’estime de soi que Maria Montessori voyait, en pleine fureur de la première moitié du XXe siècle, comme la promesse d’une société nouvelle de paix et de liberté.

Ciné Malouine : Sam, Dim : 18h.

LES TUCHE 3

(France 2018) comédie d’Olivier Baroux avec Jean-Paul Rouve, Isabelle Nanty, Claire Nadeau. Durée : 1h40.

Affiche

Devenu maire, Jeff Tuche se réjouit de l’arrivée du TGV dans son cher village. Malheureusement, le train à grande vitesse ne fait que passer, sans s’arrêter à Bouzolles. Déçu, Jeff Tuche tente de joindre le président de la république pour que son village ne reste pas isolé du reste du territoire. Sans réponse de l’Elysée, Jeff ne voit plus qu’une seule solution pour se faire entendre: se présenter à l’élection présidentielle… Profitant de circonstances politiques imprévisibles, Jeff Tuche et toute sa famille vont s’installer à L’Elysée pour une mission à haut risque : Gouverner la France.

Ciné Malouine : Mer : 14h45. Ven, Dim, Mar : 20h30. Sam : 15h. Lun : 14h30.

ZOOM

Cro Man

Après les inventeurs de Wallace et Gromit, les poules fugitives de Chicken Run et les flibustiers maladroits des Pirates, la pâte à modeler de Nick Park (et du studio Aardman) reprend vie sous la forme d’hommes préhistoriques s’affrontant dans un match de foot rocambolesque. Rencontre avec Doug, hominidé chevelu, chasseur de lapins et capitaine de l’équipe “âge de pierre“.

Estuaire. Avec ce nouveau film, votre concepteur pose l’histoire à une époque très lointaine, quand les canards faisaient 5 mètres de haut et avaient des dents. S’est-il appuyé sur des recherches pointues (comme un silex) pour cette “reconstitution” ?
Doug.
Pas vraiment puisque dans Cro Man les premiers hommes assistent à l’extinction des dinosaures. Leur première réaction est alors d’inventer le football avec une boule de métal incandescente…

Estuaire. OK, ce film d’animation ne sera donc pas diffusé lors des cours d’Histoire. Et concernant les matchs de foot diffusés à l’écran, ont-ils été traités de manière réaliste ?
Doug.
Là, en revanche, on voit que notre réalisateur connaît bien son affaire et ne se prive pas d’égratigner tous les aspects négatifs qui gangrènent ce sport devenu roi aujourd’hui. Mais on voit aussi qu’il s’agit d’une relation d’amour/haine. Rappelons que Nick Park est anglais…

Estuaire. Avez-vous eu à subir un entraînement sportif intensif afin d’être crédibles en joueurs de foot ?
Doug.
Pas du tout (rires). Nous ne sommes que des figurines en pâte à modeler. Tout le mérite revient à nos nombreux animateurs, qui ont sué jours et nuits pour donner un vrai dynamisme au match qui se déroule sous vos yeux ébahis (Doug ne devrait pas trop la ramener au sujet des yeux ébahis, NDLR).

Estuaire. Conseillez-vous aux adultes d’aller également voir le film ?
Doug.
Bien entendu, il y a même fort à parier que c’est eux qui y prendront le plus de plaisir, les clins d’œil à votre époque contemporaine étant nombreux. Les plus petits riront franchement devant les pitreries du lapin ainsi que de mon copain Crochon, mais lors des projections test, nous avons surtout entendu rire les parents.

Estuaire. Pour terminer, un indice sur l’issue du match ? Juste entre nous…
Doug.
Désolé, j’ai signé une clause de confidentialité avec la production. Je peux juste vous dire qu’il y avait une ambiance de folie dans les arènes de Lord Noz.

Propos recueillis par Jocelyn Prouff

Avis à chaud d’un spectateur
« Au début du film, je n’étais pas tentée. Je n’aimais pas trop le style de dessin, mais l’histoire était géniale !!! J’ai vraiment adoré. » (Maïke, 10 ans).

(Royaume-Uni 2018) animation de Nick Park. Durée : 1h 29.

Cinéville : Mer, Jeu, Ven : 14h05, 16h30. Sam : 14h05, 16h30. Dim, Lun, Mar : 11h, 14h05, 16h30.

 

 
Saint-Nazaire associations tous droits réservés 2010 - Mentions légales