CESSEZ LE FEU

(France, Belgique 2017) drame d’Emmanuel Courcol avec Romain Duris, Céline Sallette, Grégory Gadebois. Durée : 1h43.

Affiche

1923. Georges, héros de 14 fuyant son passé, mène depuis quatre ans une vie nomade et aventureuse en Afrique lorsqu’il décide de rentrer en France. Il y retrouve sa mère et son frère Marcel, invalide de guerre muré dans le silence. Peinant à retrouver une place dans cet Après-guerre où la vie a continué sans lui, il fait la rencontre d’Hélène, professeure de langue des signes avec qui il noue une relation tourmentée...

Ciné Malouine : Jeu : 20h30.

DE TOUTES MES FORCES

(France 2017) drame de Chad Chenouga avec Khaled Alouach, Yolande Moreau, Laurent Xu. Durée : 1h38.

Affiche

Nassim est en première dans un grand lycée parisien et semble aussi insouciant que ses copains. Personne ne se doute qu’en réalité, il vient de perdre sa mère et rentre chaque soir dans un foyer. Malgré la bienveillance de la directrice, il refuse d’être assimilé aux jeunes de ce centre. Tel un funambule, Nassim navigue entre ses deux vies, qui ne doivent à aucun prix se rencontrer…

Ciné Malouine : Sam : 18h. Lun : 20h30.

GET OUT

(Etats-Unis 2017) thriller de Jordan Peele avec Daniel Kaluuya, Allison Williams, Catherine Keener. Durée : 1h44.

Affiche

Couple mixte, Chris et sa petite amie Rose filent le parfait amour. Le moment est donc venu de rencontrer la belle famille, Missy et Dean lors d’un week-end sur leur domaine dans le nord de l’État. Chris commence par penser que l’atmosphère tendue est liée à leur différence de couleur de peau, mais très vite une série d’incidents de plus en plus inquiétants lui permet de découvrir l’inimaginable.

Ciné Malouine : Mer : 20h30. Dim : 21h.

LE ROI ARTHUR : LA LÉGENDE D’EXCALIBUR

(Etats-Unis 2017) action de Guy Ritchie avec Charlie Hunnam, Aidan Gillen, Djimon Hounsou, Astrid Bergès-Frisbey, Jude Law, Eric Bana.

Affiche

Jeune homme futé, Arthur mène sa bande et fait régner l’ordre sur les faubourgs de Londonium. Il ne se doute pas encore du destin auquel il est promis… Pourtant, le jour où il s’empare de l’épée Excalibur, il empoigne du même coup son avenir. Dès lors mis au défi par le pouvoir du glaive, Arthur est contraint de faire des choix sans retour en arrière possible.

Ciné Malouine : Mer : 18h. Ven, Sam : 20h30. Dim : 14h30.

L’EMBARRAS DU CHOIX

(France 2017) comédie de Eric Lavaine avec Alexandra Lamy, Arnaud Ducret, Jamie Bamber. Durée : 1h35.

Affiche

Frites ou salade ? Amis ou amants ? Droite ou gauche ? La vie est jalonnée de petites et grandes décisions à prendre. LE problème de Juliette c’est qu’elle est totalement incapable de se décider sur quoi que ce soit. Alors, même à 40 ans, elle demande encore à son père et à ses deux meilleures amies de tout choisir pour elle. Lorsque sa vie amoureuse croise la route de Paul puis d’Etienne, aussi charmants et différents l’un que l’autre, forcément, le cœur de Juliette balance. Pour la première fois, personne ne pourra décider à sa place…

Ciné Malouine : Mer : 14h45.

POWER RANGERS

(Etats-Unis 2017) science-fiction de Dean Israelite avec Dacre Montgomery, RJ Cyler, Naomi Scott. Durée : 2h04.

Affiche

Dans une petite ville, cinq adolescents découvrent qu’ils ont des pouvoirs extraordinaires. Ils vont devoir apprendre à surmonter leurs peurs et à faire équipe pour devenir les Power Rangers : le destin les a choisis pour sauver le monde de la destruction orchestrée par une force extraterrestre surpuissante…

Ciné Malouine : Sam : 15h.

POWER TO CHANGE

(Allemagne 2017) documentaire de Carl-A. Fechner. Durée : 1h30.

Affiche

La Rébellion Énergétique présente une vision d’avenir : un système de fourniture d’énergie démocratique, durable et d’un coût abordable, à partir de sources 100% renouvelables.
Le film nous entraîne dans un voyage à la découverte d’un pays où des centaines de milliers de personnes — les rebelles d’aujourd’hui — transforment cette vision en une réalité concrète. Des pionniers combatifs, des bricoleurs amateurs, luttant pour la révolution énergétique grâce à des technologies innovantes et surprenantes. Passionnés et pleins d’espoir, ils acceptent les revers et célèbrent leurs succès.
L’avenir de l’Énergie du Monde est lié à des sources décentralisées et propres, 100% renouvelables. Ce film est un plaidoyer impressionnant pour une mise en œuvre rapide de la révolution énergétique.

Ciné Malouine : Mar : 20h.

ZOOM

Django

Nous sommes en 1943.
Une forêt des Ardennes en hiver : un vieillard aveugle chante devant une roulotte, des femmes s’activent à leur quotidien, des enfants ramassent du bois. Coups de feu : le camp tzigane est exterminé par des soldats allemands.

Paris : le fantasque Django Reinhardt (interprété par Reda Kateb) est attendu sur scène. Il faut aller le chercher au bord du canal Saint-Martin... où, ivre, il rêve. Parce que Django ne joue pas pour faire des concerts, il joue parce qu’il aime ça, quand et où il en a envie. Et qu’il n’a aucune conscience que sa communauté est en train de subir un génocide. Protégé par son talent et sa notoriété, il croit avec une naïveté doublée de sincérité égocentrique que cette guerre ne le concerne pas, qu’elle est celle des “gadjés”. Mais l’escadron de la propagande, la Propagandastaffel, exige que Django et ses musiciens partent se produire en Allemagne, où ils sont très appréciés. Avec une condition réglementaire cependant : qu’ils ne jouent pas de blues, peu de solos et peu de swing, en résumé pas de cette musique “dégénérée” de manouches. Il refuse...

Aidé par Louise de Clerk (Cécile de France), une résistante de la première heure qui joue le jeu dangereux de la femme du monde auprès des nazis, il quitte clandestinement Paris avec sa mère et sa femme avec l’intention de passer en Suisse. Bloqué à Thonon-les-Bains, le nomade invétéré se retrouve rattrapé par la réalité, un “fils du vent“ prisonnier de la tragédie que vit sa communauté.
Vous l’aurez compris, Etienne Comar n’a pas choisi de faire de son film un biopic du musicien, et l’on peut en être déçu. S’inspirant du livre d’Alexis Salatko (Folles de Django, éditions Robert Laffont), il concentre son récit sur quelquesmois et n’hésite pas à inventer des personnages tels que celui de la sulfureuse amie-amante Louise de Clerk. Reda Kateb y incarne avec élégance et distance  un Django Reinhardt de génie, soit, mais bien loin du héros manouche inspiré que l’on connaît : juste un homme-artiste bourré de paradoxes, un homme dépassé par l’Histoire, qui comprend peu à peu que son art ne le protège pas de la barbarie. Emportés nous-mêmes par une bande-son sublime, nous n’en sommes que plus bouleversés quand le musicien met de côté sa guitare pour composer sur l’orgue d’une église un Requiem pour ses frères tziganes disparus.

Mireille Peña

Avis à chaud d’un spectateur
« Etrange. Je ne sais pas quoi en penser, j’ai apprécié, mais je me suis parfois ennuyée aussi, il y a des longueurs, un manque de tenue du rythme. Evidemment, la bande-son est géniale, mais la presque mollesse de ce Django m’a gênée. » (Caroline, 56 ans).

(Français 2017) biopic de Etienne Comar avec Reda Kateb, Cécile de France, Beata Palya. Durée : 1h55.

Cinéville : Mer, Jeu, Ven, Lun : 14h10, 17h, 19h35. Sam, Mar : 17h, 19h35. Dim : 11h10, 14h10, 17h, 20h.

 

 
Saint-Nazaire associations tous droits réservés 2010 - Mentions légales