BLACK PANTHER

(Etats-Unis 2018) science-fiction De Ryan Coogler avec Chadwick Boseman, Michael B. Jordan, Lupita Nyong’o. Durée : 2h14.

Affiche

Après les événements qui se sont déroulés dans Captain America : Civil War, T’Challa revient chez lui prendre sa place sur le trône du Wakanda, une nation africaine technologiquement très avancée. Mais lorsqu’un vieil ennemi resurgit, le courage de T’Challa est mis à rude épreuve, aussi bien en tant que souverain qu’en tant que Black Panther.

Cinéville : Mer, Ven, Sam : 14h, 16h35, 19h20, 22h. Jeu : 14h, 16h35, 19h20. Dim, Lun, Mar : 10h50, 14h, 16h35, 19h20, 22h.

L’APPARITION

(France 2018) drame de Xavier Giannoli avec Vincent Lindon, Galatea Bellugi, Patrick d’Assumçao. Durée : 2h17.

Affiche

Jacques, grand reporter pour un quotidien français reçoit un jour un mystérieux coup de téléphone du Vatican. Dans une petite ville du sud-est de la France une jeune fille de 18 ans a affirmé avoir eu une apparition de la Vierge Marie. La rumeur s’est vite répandue et le phénomène a pris une telle ampleur que des milliers de pèlerins viennent désormais se recueillir sur le lieu des apparitions présumées. Jacques qui n’a rien à voir avec ce monde-là accepte de faire partie d’une commission d’enquête chargée de faire la lumière sur ces événements.

Cinéville : Mer : 13h50, 20h30. Jeu : 13h50, 17h45. Ven : 13h50, 21h. Sam : 18h30, 22h. Dim : 18h15, 21h. Lun, Mar : 13h50, 18h15, 21h.

LE RETOUR DU HéROS

(France 2018) comédie de Laurent Tirard avec Jean Dujardin, Mélanie Laurent, Noémie Merlant. Durée : 1h30.

Affiche

Elisabeth est droite, sérieuse et honnête. Le capitaine Neuville est lâche, fourbe et sans scrupules. Elle le déteste. Il la méprise. Mais en faisant de lui un héros d’opérette, elle est devenue, malgré elle, responsable d’une imposture qui va très vite la dépasser…

Cinéville : Mer : 17h30, 20h10, 22h30. Jeu : 16h10, 20h10. Ven : 16h10, 18h10, 20h10, 22h30. Sam : 16h10, 20h10, 22h30. Dim, Lun, Mar : 16h05, 20h10, 22h30.

LA CH’TITE FAMILLE

(France 2018) comédie de Dany Boon avec Dany Boon, Laurence Arné, François Berléand. Durée : 1h 47.

Affiche

Valentin D. et Constance Brandt, un couple d’architectes designers en vogue préparent le vernissage de leur rétrospective au Palais de Tokyo. Mais ce que personne ne sait, c’est que pour s’intégrer au monde du design et du luxe parisien, Valentin a menti sur ses origines prolétaires et ch’tis. Alors, quand sa mère, son frère et sa belle-sœur débarquent par surprise au Palais de Tokyo, le jour du vernissage, la rencontre des deux mondes est fracassante. D’autant plus que Valentin, suite à un accident, va perdre la mémoire et se retrouver 20 ans en arrière, plus ch’ti que jamais !

Ciné Malouine : Avant-première. Dim : 15h.

Cinéville : Avant-première. Dim : 14h.

KNOCK - 1951

(France 1951, version restaurée de 2017) comédie de Guy Lefranc avec Louis Jouvet, Jean Brochard, Pierre Renoir. Durée : 1h 38.

Affiche

Voulant assurer le triomphe de la médecine qu’il fait passer avant l’intérêt des malades, le docteur KNOCK arrive à SAINT-MAURICE pour succéder au docteur PARPALAID dont la clientèle est rare, l’état de santé du pays étant excellent. Loin de se décourager, KNOCK fait comprendre à chaque patient qui se presse à ses consultations gratuites, que tout bien portant est un malade qui s’ignore. Le résultat ne se fait pas attendre et tout le village se retrouve au lit...

Ciné Malouine : Mer : 18h.

LE VOYAGE DE LILA

(Colombie, Uruguay 2018) animation de Marcela Rincón González avec Jorge Herrera. Durée : 1h16.

Affiche

Lila vit dans un livre pour enfants quand soudainement, elle disparaît de son univers de papier. La voilà plongée dans une incroyable aventure. Elle découvre que seul RAMON, un petit garçon qui, il y a quelques années, aimait lire le conte de LILA, peut la sauver. Mais Ramon n’est plus un petit garcon. Il ne lit plus de contes pour enfants et pire, il ne croit plus au monde du merveilleux. Comment le convaincre de venir à sa rescousse ?

Salle Jacques-Tati : Avant-première. Mer : 14h30 (séance suivie d'un goûter).

CADET D’EAU DOUCE

(Etats-Unis 1928, version restaurée de 2017) comédie burlesque de Buster Keaton et Charles Reisner avec Buster Keaton, Ernest Torrence, Tom McGuire. Durée : 1h06.

Affiche

Le jeune William Canfield retrouve son père propriétaire d’un vieux bateau qui navigue sur le Mississippi. Le vieux Canfield voudrait que son fils l’aide mais William a mieux a faire, il est amoureux de Kitty, la fille d’un banquier qui possede un magnifique steamer.

Salle Jacques-Tati : Sam : 16h30 (séance suivie d'un goûter).

HEARTSTONE - UN éTé ISLANDAIS

(Islande 2017) drame de Gudmundur Arnar Gudmundsson avec Baldur Einarsson, Blær Hinriksson, Diljá Valsdóttir. Durée : 2h09.

Affiche

Un village isolé de pêcheurs en Islande. Deux adolescents, Thor et Christian, vivent un été mouvementé. Tandis que l’un tente de conquérir le coeur d’une fille, l’autre se découvre éprouver des sentiments pour son meilleur ami. À la fin de l’été, lorsque la nature sauvage reprend ses droits sur l’île, il est temps de quitter le terrain de jeu et de devenir adulte…

Salle Jacques-Tati : V.O. stf. Mer : 17h. Jeu : 14h15. Ven : 20h50. Sam : 14h. Mar : 20h.

WINTER BROTHERS

(Danemark 2018) drame de Hlynur Palmason avec Elliott Crosset Hove, Lars Mikkelsen, Peter Plaugborg. Durée : 1h34.

Affiche

Emil travaille avec son frère dans une carrière de calcaire et vend aux mineurs l’alcool frelaté qu’il fabrique. Les relations changent lorsque la mixture préparée par Emil est accusée d’avoir empoisonné l’un d’entre eux.

Salle Jacques-Tati : V.O. stf. Sortie nationale. Mer : 20h. Jeu : 16h45. Ven : 19h. Sam : 20h45. Dim : 14h, 20h30. Mar : 17h30.

AU LOIN S’EN VONT LES NUAGES

(Finlande 1996) comédie dramatique de Aki Kaurismäki avec Kari Vaananen, Kati Outinen, Elina Salo. Durée : 1h36.

Affiche

Ilona et son mari Lauri, respectivement maitre d’hotel et conducteur de tramway, menent une vie tranquille en compagnie de leur chien. Jusqu’au jour ou Ilona perd son travail, quelque temps apres le licenciement de son mari.

Salle Jacques-Tati : V.O. stf. Jeu : 18h30 (séance présentée par le programmateur). Ven : 14h15 (séance présentée par le programmateur). Dim : 15h50.

THELMA

(Norvège, France, Danemark, Suède 2017) thriller de Joachim Trier avec Eili Harboe, Okay Kaya, Ellen Dorrit Petersen. Durée : 1h56.

Affiche

Thelma, une jeune et timide étudiante, vient de quitter la maison de ses très dévots parents, située sur la côte ouest de Norvège, pour aller étudier dans une université d’Oslo. Là, elle se sent irrésistiblement et secrètement attirée par la très belle Anja. Tout semble se passer plutôt bien mais elle fait un jour à la bibliothèque une crise d’épilepsie d’une violence inouïe. Peu à peu, Thelma se sent submergée par l’intensité de ses sentiments pour Anja, qu’elle n’ose avouer - pas même à elle-même, et devient la proie de crises de plus en plus fréquentes et paroxystiques. Il devient bientôt évident que ces attaques sont en réalité le symptôme de facultés surnaturelles et dangereuses. Thelma se retrouve alors confrontée à son passé, lourd des tragiques implications de ces pouvoirs...

Salle Jacques-Tati : Avertissement. V.O. stf. Jeu : 21h. Ven : 16h15. Sam : 17h50. Dim : 17h40. Mar : 14h.

CRIMINAL SQUAD

(Etats-Unis 2018) thriller de  Christian Gudegast avec Gerard Butler, Pablo Schreiber, Curtis ‘50 Cent’ Jackson. Durée : 2h20.

Affiche

Chaque jour, 120 millions de dollars en liquide sont retirés de la circulation et détruits par la Réserve fédérale de Los Angeles. Un gang de braqueurs multirécidivistes va tenter l’audacieux tout de force de mettre la main dessus. Mais, ils vont se heurter à une unité d’élite de la police qui n’a pas l’intention de jouer dans les règles de l’art. Tous les coups sont permis pour coincer ces gangsters prêts à tout.

Cinéville : Tous les jours (sauf Jeu) : 13h50, 19h30, 21h50. Jeu : 13h50, 19h30.

LES AVENTURES DE SPIROU ET FANTASIO

(France 2018) comédie d’Alexandre Coffre avec Thomas Solivérès, Alex Lutz, Ramzy Bedia. Durée : 1h29.

Affiche

Lorsque Spirou, prétendu groom dans un Palace, rencontre Fantasio, reporter en mal de scoop, tout commence très fort… et plutôt mal ! Ces deux-là n’ont aucune chance de devenir amis. Pourtant, quand le Comte de Champignac, inventeur aussi génial qu’excentrique, est enlevé par les sbires de l’infâme Zorglub, nos deux héros se lancent aussitôt à sa recherche. En compagnie de Seccotine, journaliste rivale de Fantasio, et de SPIP, petit écureuil espiègle, ils sont entrainés dans une poursuite effrénée entre l’Europe et l’Afrique. Spirou et Fantasio vont devoir faire équipe pour sauver Champignac… et accessoirement le reste du monde !

Cinéville : Mer, Jeu, Ven : 14h05, 16h10, 18h10, 19h45. Sam : 14h05, 16h10, 18h10, 21h15. Dim, Lun, Mar : 11h, 14h05, 16h10, 18h10, 19h45.

LA DOULEUR

(France 2018) drame d’Emmanuel Finkiel avec Melanie Thierry, Benoit Magimel, Benjamin Biolay. Durée : 2h06.

Affiche

Juin 1944, la France est toujours sous l’Occupation allemande. L’écrivain Robert Antelme, figure majeure de la Résistance, est arrêté et déporté. Sa jeune épouse Marguerite, écrivain et résistante, est tiraillée par l’angoisse de ne pas avoir de ses nouvelles et sa liaison secrète avec son camarade Dyonis. Elle rencontre un agent français de la Gestapo, Rabier, et, prête à tout pour retrouver son mari, se met à l’épreuve d’une relation ambiguë avec cet homme trouble, seul à pouvoir l’aider.

Cinéville : Jeu : 19h. Ven : 18h20. Dim, Lun : 10h50, 17h55, 22h05. Mar : 10h50, 17h55.

Zoologie

L'étrangeté cinématographique du mois nous arrive de Russie. Avec, aux commandes, Ivan I. Tverdovsky, un jeune réalisateur de 28 ans qui n’en est qu’à son deuxième essai (après quelques documentaires). L’étrangeté n’étant pas spécialement vendeuse, nous ne sommes donc que trois installés dans la belle salle Tati.

Paraît-il que la bande-annonce en aurait décontenancé (découragé ?) plus d’un. Effectivement, l’idée de suivre les aventures d’une femme à qui il aurait soudainement poussé une queue n’est pas forcément engageante. Mais ce drame aux allures de conte (ou l’inverse) prouve qu’il faut souvent aller au-delà du préjugé pour profiter pleinement des plaisirs multiples que peut procurer le 7e art.

Caméra à l’épaule, le réalisateur suit donc les péripéties de Natasha, cette quinquagénaire habitant chez sa mère, et qui doit désormais vivre avec cette dérangeante excroissance (forcément, pas une queue qui lui donnerait des allures d’une Catwoman sexy). Le fantastique sert de point de départ au film, mais jamais la cause de cette transformation ne sera expliquée. A peine est-elle considérée comme bizarre (même par le corps médical, qui en prend pour son grade par la même occasion). Juste perçue comme effrayante par une population bigote qui n’y voit là que l’arrivée du malin parmi eux. Mais cette mutation soudaine va forcément avoir des effets inattendus. D’ordinaire brimée par ses collègues, muette devant les moqueries (sur son apparence, sa supposée virginité…), Natasha va finalement gagner en assurance et se permettre ce qui lui était inconcevable auparavant. A commencer par conquérir le cœur d’un radiologue de vingt ans son cadet.

Dès lors, Zoologie devient une fable autour de l’acceptation de soi, de son corps, ou comment affronter le regard des autres lorsque l’on se sent différent. On serait même proche du “feel-good movie” si la chute n’était pas si brutale (tout comme le clap de fin, qui arrive sans prévenir et nous ramène au titre du film, comme si la boucle était désormais bouclée).

Comme l’a si bien montré David Lynch avec son Eléphant Man, le monstre n’est pas forcément celui qui en a l’apparence. En essayant d’obtenir le respect de ses collègues, la bienveillance des médecins, le réconfort de l’église et même l’amour d’une mère, Natacha se heurte aux dogmes et conventions imposés par la société. L’étrangeté est dans le regard de celui qui observe (qui juge ?). Mais attention aux rôles qui peuvent à tout moment s’inverser. Pour preuve, cette scène de sexe improbable, surement la plus bizarre que vous verrez cette année au cinéma.

Jocelyn Prouff

Avis à chaud d’un spectateur
« Une fable singulière sur la différence et sur la norme, drôle et cruelle en même temps, qui peut être parfois dérangeante, mais d’une grande force et interprétée par une actrice magnifique. N’ayez pas peur, allez-y ! » (Sylvette, 64 ans).

 

(France, Allemagne, Russie 2017) fantastique de Ivan I. Tverdovsky avec Natalya Pavlenkova, Dmitri Groshev, Irina Chipizhenko. Durée : 1h27.

 

 
Saint-Nazaire associations tous droits réservés 2010 - Mentions légales