« La rue est minée d’or »

Publié le 30 janvier 2018

Pamphile Hounsou : un poète moderne « pour les mecs d’en bas »

Pamphile Hounsou, 35 ans, dégage autant de chaleur humaine que de simplicité. Animateur durant dix ans près des jeunes des quartiers nazairiens, c’est avec ses frères, à la Bouletterie, qu’il a commencé à slamer en 1997. En 2005, il crée l’association NCA (Notre Culture Avance), puis, avec quelques autres artistes, le collectif Tranq’s en 2007. « Le but est de développer et de promouvoir la culture hip-hop dans la région nazairienne et au-delà.  Nous organisons des ateliers de danse, de slam, d’art pictural dans les maisons de quartier et un peu partout dans la ville. Notre collectif est une complémentarité de compétences, une synergie d’énergies et de savoirs, un bon partage entre potes. Il y a beaucoup de talents à Saint-Nazaire, et il faut valoriser les jeunes. Pour nous, c’est de la transmission. On pourrait résumer cela par les mots : “liberté, passion, travail, autonomie et partage”. »

Pamphile Hounsou, dit aussi “Philo”, ne s’arrête jamais : battles de danse, de slam/rap, hip-hop sessions, Carte blanche au Vip, festival Bouge de Méan-Penhoët. Il est également l’animateur régulier des soirées Open-mind du bar l’Appart*, scènes d’expression artistique se plaisant à mélanger les formes et à fédérer des artistes venant de Saint-Nazaire et ses alentours : « J’aimerais maintenant que cela s’étende aux autres villes de la Carene. Je veux mettre en place une scène ouverte pour que les jeunes s’expriment, la rue est minée d’or. »
Après un premier album en 2015, Artiste de rue, le voilà qu’il travaille à Peut-on changer le monde ?, dont la sortie est prévue ce printemps 2018. « J’aime faire ressortir les émotions, écrire sans autocensure, avec une vision large afin que les personnes s’identifient ou aient envie de parler. Je suis parfois déçu de voir que mes premiers textes sont encore d’actualité, d’où le titre de ce futur album... »

Mais il lui en faut plus pour baisser les bras. « L’amour est une arme et on reste armés », continue-t-il de scander avec le public.

Jacinte Grenier

* L’Appart : 182, Rue de Pornichet, Saint-Nazaire.

 
 

Archives

Rencontre autour du vert

Publié le 16 janvier 2018

A 39 ans, le Nazairien Cédric Derouin s’impose comme l’une des figures de proue d’initiatives éco-solidaires. Qui l’eût cru ?

Lire la suite...
 

Une athlète au parcours sans obstacles

Publié le 12 décembre 2017

Sandra Gomis, 34 ans, franchit les objectifs ambitieux qu’elle se fixe aussi facilement que les haies de la piste d’athlétisme. Cette institutrice et entrepreneuse nous parle de son attachement à sa ville natale.

Lire la suite...
 

A la force des bras (et du sourire)

Publié le 23 octobre 2017

Lily Taix sera l’un des 23 auteurs invités du 1er salon des Ecrivains locaux de Saint-Nazaire. Portrait d’une battante.

Lire la suite...
 
 
Saint-Nazaire associations tous droits réservés 2010 - Mentions légales