Power trio pour trip electrico-galactique

Publié le 21 février 2017

Jazz, rock 70’s, métriques indiennes et puissance metal, les Nazairiens de Spacy Naan Cheese nous propulsent dans un univers hors des frontières musicales. Rencontre avec Jonas et Roland Spenle, respectivement guitariste et bassiste du groupe.

Estuaire. Spacy Naan Cheese, c’est une aventure de longue date ?
Jonas. c’est l’histoire d’une vie. Au moins la mienne puisque Roland est mon père ! (Rire)
Roland. Plus sérieusement, nous avons créé le groupe à l’occasion du “off“ des Escales de 2012 qui avaient pour thème “Indian Connexions”. A l’époque, nous étions un trio acoustique formé avec le batteur Kévin Groom.

Les choses ont changé depuis ?
Roland. Oui, nous avons fait une pause de deux ans car je suis parti à Strasbourg pour faire des études musicales. Quand je suis revenu en 2014, nous avons travaillé sur nos compositions pour les enrichir et, surtout, nous sommes passés à la musique électrique. Aujourd’hui, on élargit notre répertoire en explorant d’autres courants musicaux, comme le djent (metal moderne, NDLR).
Jonas. Nous travaillons aussi depuis trois mois avec un nouveau batteur, Thomas Guignard. Mais, dans l’ensemble, nous avons gardé nos influences premières !

A savoir ?
Jonas. Des groupes comme Mahavishnu Orchestra, King Crimson, Animals As Leaders ou encore Periphery et Infectious Groove.
Roland. Nous restons très ouverts. L’important, c’est de faire ce qui nous ressemble et nous unit. Il n’y a pas de frontière en matière de musique. tout est propice à création, improvisation ou fusion. C’est en tout cas notre vision des choses.

La musique, c’est visiblement une affaire de famille ?
Jonas. C’est vrai, mais cela n’est pas seulement un loisir du week-end entre père et fils. La musique fait vraiment partie de notre quotidien. En ce qui me concerne, je suis au conservatoire de Nantes et j’ai entrepris des cours à distance à la faculté de musicologie de la Sorbonne. Je compte vraiment en faire mon métier.
Roland. Quant à moi, je l’enseigne depuis que j’ai obtenu mon diplôme d’Etat de professeur de musiques actuelles. Je suis également contrebassiste dans des formations jazz et, avec Jonas et un pianiste, nous animons des jam sessions tous les samedis, sauf le dernier du mois, au café Scott, à Saint-Nazaire.

Pour en revenir à Spacy Naan Cheese, quelle est votre actualité ?
Jonas. Après avoir enregistré un album de six titres* en 2015, puis collaboré sur la compilation nazairienne We are sharks** l’an dernier, nous finalisons la sortie d’un deuxième EP.
Roland. Côté scène, on continue les concerts, et notre prochaine date, c’est cette semaine, à Nantes***.

Propos recueillis par Nathalie Ricordeau.

* More Cheese, disponible lors des concerts, sur https://spacynaancheese.bandcamp.com, à Cultura Trignac et l’Espace culturel Leclerc Ruban Bleu à Saint-Nazaire.

**https://wearesharksrecords.bandcamp.com

***Samedi 25 février, 21h, à l’Art Scène (19, rue du Château), Nantes.
Renseignements : 02 40 47 74 04.

 

 

 
 
 
Saint-Nazaire associations tous droits réservés 2010 - Mentions légales